Douleur à la cheville: pourquoi y faire attention?

Les douleurs aux chevilles ont des origines très diverses (osseuse, articulaire, ligamentaire, musculaire, tendineuse). Elles sont provoquées par des traumatismes ou des maladies. Comment les reconnaître et pourquoi consulter ?

Les symptômes associés aux douleurs de cheville

Dans la plupart des cas, les symptômes révèlent des rougeurs, un hématome, une sensation de craquement, une raideur ou une mobilité réduite. On distingue cependant les douleurs consécutives aux traumatismes de celles provoquées par les maladies.

1. Un traumatisme à la cheville peut provoquer une entorse. C’est d’ailleurs la cause la plus fréquente des consultations, surtout chez les enfants. Suite à un entraînement sportif ou à un faux mouvement, les ligaments sont touchés plus ou moins sévèrement.

2. La foulure survient lorsque les muscles sont trop sollicités.

3. La tendinite est le résultat d’une inflammation des tendons ou de la gaine qui les entoure.

4. Le talon d’Achille est une douleur brutale accompagnée de l’impossibilité de marcher.

5. La luxation est la perte de contact des surfaces articulaires.

L’arthrose et l’arthrite sont en revanche des maladies articulaires. L’arthrose résulte de l’usure prématurée du cartilage. Au cours des crises, les douleurs sont provoquées lors des mouvements. Dans le cas de l’arthrite, les douleurs se manifestent aussi bien au repos que lors des mouvements. C’est le cas de la polyarthrite ou de la goutte.

Les traitements

Une consultation médicale est indispensable pour évaluer le degré de gravité de l’atteinte. Dès l’apparition de la douleur, surtout si elle est soudaine et vive, il est recommandé de prendre rapidement rendez-vous dans une clinique d’orthopédie à Montréal afin de poser un diagnostic précis. Laisser une douleur s’installer expose à des risques de dégâts plus importants. L’arthrose par exemple pourrait s’installer sur une entorse non soignée ou une fracture mal prise en charge. En fait toutes les articulations de la cheville sont potentiellement le siège de l’arthrose d’où l’importance de bien suivre son traitement.

Dans le cas d’un traumatisme, la cheville est immobilisée par une attelle. Pour réduire le gonflement, on posera de la glace sur la zone pendant au moins 20 minutes trois fois par jour. Selon les cas, on appliquera une pommade anti-inflammatoire.

Le traitement de l’arthrose dépend de sa sévérité. Il peut aller de la semelle amortissante pour soulager la cheville à la prescription d’anti-inflammatoires (voie orale ou infiltration). Si les articulations sont très atteintes, la chirurgie sera envisagée.

Loading...

Be the first to comment on "Douleur à la cheville: pourquoi y faire attention?"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.